Vivre et se nourrir de la forêt en Afrique centrale

Salut les Nyama ! I’m back ! De retour après une looooongue absence je sais, et je m’en excuse. Mais je vous reviens avec un petit livre précieux qui m’a semblé très enrichissant pour ceux qui s’intéressent à nos richesses naturelles alimentaires et proposé par la FAO : Vivre et se nourrir de la forêt en Afrique centrale.

Les récents événements connus par le monde entier à cause du Coronavirus nous poussent (fort heureusement) à penser à nous tourner davantage vers notre forêt. Une bénédiction que l’on ignore hélas…

Ce livre nous emmène au cœur des zones de forêts denses et sahéliennes de l’Afrique centrale, un écosystème précieux et essentiel à la vie quotidienne de ses habitants, représentant l’un des trois principaux ensembles boisés tropicaux de la planète. Dix pays (Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé & Principe, Tchad) abritent ces forêts et savanes, riches d’importantes ressources naturelles.

L’ouvrage sonde le génie créateur des populations forestières dans la préservation et la gestion durable de la forêt et des produits forestiers non ligneux (PFNL) qui en sont issus.

Hommage est rendu à la force et à l’intelligence éternelles des peuples Bantou, Baka/Bandjéli, Bororos et, par extrapolation, à tous les «seigneurs de la forêt» d’Afrique centrale. Ces peuples ont développé, au fil des générations, un ensemble de savoirs qui leur ont permis de vivre et de se nourrir de la forêt et de sa biodiversité tout en la préservant et en la magnifiant, avant même que ne soient introduites les essences issues de l’agriculture vivrière classique et des cultures d’exportation.

Les PFNL jouent également un rôle essentiel pour les populations, leur procurant de la nourriture (fruits, gibier, champignons, etc.), des matériaux de construction (rotin, bambou etc.), des médicaments et des condiments. Ils permettent de diversifier les revenus des ménages grâce à leur commercialisation sur les marchés. À cette valeur économique certaine vient s’ajouter une valeur écologique de protection des sols, de recyclage de la matière organique, de maintien de la biodiversité, de maintien des ressources en eau de bonne qualité et de régulation du cycle climatique, de la sous-région et même de la planète. Sans oublier la forte valeur culturelle et religieuse associée aux forêts par les différentes populations.

Depuis les années 1980, leur importance pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle est unanimement reconnue.

Cet ouvrage est proposé par L’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Télécharger gratuitement le livre ICI


« Nyama Good » c’est une tribune libre sur la cuisine et Céline Victoria Fotso a pris le parti d’explorer l’alimentation saine en Afrique.

Lire tous les articles de Nyama Good.

J’invite tous les agripreneurs à me proposer de tester leurs produits afin qu’on en parle au sein de la communauté Nyama Cook. Si vous aussi souhaitez rejoindre l’aventure « Nyama Good » et goûter à de nouveaux produits et nous faire part de vos avis via des recettes et articles, envoyez un mail à contact@nyamacook.com.

Céline Victoria Fotso

Suivez NyamaCook sur Nous rejoindre sur Facebook / Instagram / Twitter / Youtube.

Rejoindre le groupe Mieux Manger.

Suivre Céline V. Fotso sur Facebook / Instagram / Twitter / Youtube.
www.celinefotso.com
Ecouter le nouveau Podcast Business de Céline Victoria ICI.

Article Categories:
Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Don't Miss! random posts ..

Aller à la barre d’outils