Et si on se mettait aux pâtes de manioc ?

Vous avez bien lu les Nyama. Des pâtes à base de farine de manioc ! L’idée vous paraît bizarre ? C’est bien cela qui pose problème. C’est pourtant la plus logique qui soit pour un Africain quand on connaît la place du manioc dans notre agriculture et dans notre alimentation.

Les pâtes que l’on connaît et mange habituellement sont à base de blé. Seulement le blé n’est pas une céréale africaine. C’est une céréale que l’on retrouve principalement en occident. Donc, c’est forcément un produit importé. Dans les années 60 ou 70 on a tenté d’en faire pousser dans le nord du Cameroun (Adamaoua). Ce qui est une absurdité totale car un suicide économique. Pourquoi chercher à industrialiser la transformation d’une céréale qui n’est pas d’origine locale pendant que ces dernières ne sont pas assez valorisées ? Le bon sens ou la volonté de développement économique voudrait qu’on le cherche plutôt à développer des aliments locaux.

Je n’ai absolument rien contre les pâtes à base de blé, au contraire j’en mange très souvent. J’en ai mangé toute ma vie. Le bug dans cette histoire c’est plutôt qu’on ait pris l’habitude de manger des aliments de manière quotidienne faits à base de vivres importés. Or les pâtes à base de blé ont été créées parce que le blé est une céréale très répandue et un aliment de base en Amérique du Nord et en occident. Ils se sont basés sur les vivres qui poussent facilement chez eux et même durant l’hiver. Ce qui est logique pour eux. 

Regardez le fufu, l’attieke, le miondo, le baton, le tapioca, ce sont des compléments populaires très peu transformés à base de manioc. Je ne parle même pas des feuilles. Car rappelons-le une alimentation équilibrée est entre autres faite de viandes, poissons ou oeufs pour leurs protéines, de fruits et de légumes pour leurs vitamines et minéraux, et des féculents pour leurs glucides complexes qui fournissent de l’énergie au corps (céréales ou tubercules).

Or la nature est bien faite, c’est ce qui pousse dans notre environnement de vie qui est l’idéal pour notre alimentation, notre organisme, même tout simplement la facilité d’exploitation. Le manioc est cette tubercule là qui devrait être la source de grands nombre de produits dérivés et transformés industriellement dans nos pays.

Fabriquer et manger principalement des pâtes de manioc à la place du blé seraient donc l’idéal à plus d’un niveau. Niveau économique et niveau nutritionnel donc santé.

Les bienfaits du manioc

D’ailleurs pour en revenir à l’aspect nutritionnel, la teneur importante en amidon du manioc le rend facilement digestible, il aide à réguler les problèmes de diarrhées ou d’irritation du côlon.

Il est le substitut idéal pour ceux qui ont un régime sans gluten, il rassasie bien. Sa teneur en magnésium permet de renforcer les défenses immunitaires de l’organisme mais aussi de contribuer au bon fonctionnement des muscles et du système nerveux.

L’activité anti-oxydante sera apportée par la vitamine C contenue dans le manioc, cette vitamine permettra aussi une bonne absorption du fer non héminique (fer apporté par les végétaux et les produits laitiers notamment).

Recommandations

Mes followers ont eu la gentillesse de me donner le nom d’une marque camerounaise qui en fabrique. Miondonini avec des  sachets de 300 grammes au  prix de 500 F l’unité.

J’ai cru comprendre que malgré le gros potentiel, la société a des difficultés à s’imposer et aurait besoin de plus d’investissements. Avec un packaging plus attractif et une belle campagne de communication c’est pour moi un produit prometteur qui devrait être valorisé sur notre marché. Avis aux investisseurs !

Il y a aussi Manitech Congo. Ou Nuriyo en Guadeloupe.

N’hésitez pas à mettre en commentaire des marques africaines et les pays concernés.

Voilà les Nyama, j’espère vous avoir convaincus de goûter à ces pâtes et mieux de les adopter même de temps à autres.  Vous pouvez aussi en faire maison à base de farine de manioc que vous pouvez trouver partout !

Céline Victoria Fotso

Suivez NyamaCook sur Nous rejoindre sur Facebook / Instagram / Twitter / Youtube.

Rejoindre le groupe Mieux Manger.

Suivre Céline V. Fotso sur Facebook / Instagram / Twitter / Youtube.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Don't Miss! random posts ..

Aller à la barre d’outils